:: Avant de jouer :: Présentations :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prezz d'Alec, le meilleur admin :D

avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 12/10/2016
Nom & prénom : Alec Knight
Parenté : Mon papa.... Et bah, c'est du goémon ou une algue verte je sais pas trop, nan plus sérieusement c'est le mec le plus puissant de la terre, il à pour lui seul 70% de ce monde... Et ma mère ? Je n'ai pas de mère, pfuiiit disparue, envolée
Lun 31 Oct - 16:04





Alec Knight





NOM : Alec Knight

AGE : 15 ans

SEXE : Masculin

RANG :
Sang-mêlé

PARENTÉ :
Fils de Poséidon.

AUTRE(s) INFORMATION(s) :

Pouvoirs : Manipulation de l’eau, manipulation de la brume, création de tempète (tornade, maelstrom) et de séisme (tremblement de terre)
Armes magique :
- Arbalète en bronze céleste, elle peut se transformer en bracelet de cuire avec une émeraude en la tapant deux fois et inversement pour la transformer.
- Hématite qui se transforme en fouet ou en serpe celons les besoins en la caressant.

CARACTERE :

Tout d'abord il faut savoir, qu'il y a deux moi.... Le moi sympa  Razz  et le moi serial killer  Twisted Evil  (façons de parler). Nous allons donc commencer par le moi sympa :
En réalité, je suis quelqu'un de cool, mais qui ne fais confiance à très peu de personne, du à un traumatisme d'enfance. Cela ne m'empêche pas d'être sympa avec tous le monde et d'être très, mais très chaleureux. Ma confiance ? Je ne l'accorde pratiquement pas, et c'est donc pour ça que je suis comme ça avec tout le monde, pour me protéger, pour éviter d'être trahi, déçu.
Et il y a aussi le moi pas sympa, du tout, du tout (plus communément appeler "sérial killer" par mes amis, car si j'en ai). Qui ne se matérialise que quand je suis énerver ou que je me bas contre des monstres. Cette partie de moi, a tendance, à être très sadique, ce qui contraste énormément avec mon premier moi.
Et, certain moment historique (anecdote bien barbante à écouter une fois par semaine sur la CB xD.....).


PHYSIQUE :

Je suis quelqu’un de grand (1m85 et quelque) pour un corps plutôt athlétique du à mon entrée à l’Hôtel à l’âge de 6 ans et demie. Mes cheveux son noir de jaie et mes yeux d’un vert d’eau profond et mystérieux… Ma cicatrice sur la joue gauche est dues à ma soirée de départ de la maison, du à quelque chose de dangereux, très dangereux ! Je m’habille souvent de manière vintage ou dans un style habillé, qui me permet d’être moi même mais aussi de donné l’impression d’être froid et distant vis à vis des autres (ce qui me vas très bien d’ailleurs xD).

HISTOIRE :

A l’âge de 6 ans et demie j’ai du fuir ma maison…. Pourquoi ? Voilà mon histoire…
Tous commença un soir de novembre dans la campagne anglaise, c’était mon mois préféré car c’est celui de mon anniversaire bref…. Ce soir de 18 novembre étais froid, sombre et diabolique, mais rien ne pouvais empêcher mon anniv’ d’avoir lieux ! J’étais tout excité ce qui à la suite des événement ne le serais plus du tout…. Tout le monde étais la, ma mère, ma grand-mère, mon grand-père, tout le monde sauf mon père…. Qui m’avais abandonner à la naissance dans des circonstances très troublante. Le repas ce passa à merveille (j’ai sans doute oublié de vous le dire, mais je suis né dans une famille aisée, même très aisé…. Ma mère était PDG d’une grande boîte et mes grands-parents étais les possesseur d’une marque de vêtements international), le repas qu’avais fait ma mère étais délicieux, quand on allait passer au gâteau, la cloche du manoir sonna, un homme voulait nous voire, moi et ma mère… Je voyais le visage inquiet de  toute ma famille, surtout celui de ma mère qui semblait dire :
- Danger, danger, danger !!
Je me risquait à regarder par la fenêtre mais me rendis compte que ce n’étais que Oncle Henry, qui comme d’habitude étais en retard !
- Maman, c’est Oncle Henry tu peux lui ouvrir, dis-je souriant. A l’époque j’ignorais qu’il étais mort deux mois avant...
- Alec va te cacher au grenier, et prends les deux paquets qui y sont, n’ouvre que le premier dedans il y auras une carte de visite… Caresse là et ça te mèneras à un endroit ou tu seras en sécurité, dit ma mère d’une autorité sèche qui signifais que je n’avais pas voix ou chapitre.
- Mais maman…
- Il n’y à pas de « mais », fais ce que je te dit tout de suite !
Je courus en larme jusqu’au grenier, on avais gâcher mon anniversaire, mais je savais que c’était grave, nous avions répété de nombreuse fois ce scénarios avec ma mère, pour me protéger d’une menace disait-elle, mais quelle menace ?! En arrivant à la porte, j’entendis ma mère crier en bas, ni une ni deux je descendit. J’avais désobéis mais je ne pouvait pas la laisser avoir mal ! Je regardais par la porte entrebâiller du salon et vit que ma mère étais au prise avec une monstre abject, il clignotais et prenait de temps en temps l’apparence de mon oncle (j’appris plus tard que c’était un Manticore) il disait :
- Ou est-il ! Ou est l’enfant ? Je vais t’arracher les entrailles si tu ne me dit pas ou il est !!
- Je ne te dirais rien ! Il resteras innocent et ne sauras pas qui il est !
Je regardais le reste de la salle et vis que les seul personnes encore vivante étais ma grand-mère et ceux au yeux crevé, grand-mère était cacher derrière la grande armoire, les autres étais tous vidé de leurs entrailles ou avait les yeux crevé et se roulait par terre en hurlant… Cette visions d’horreur brisa les digues que petit à petit j’avais construit pour protéger mon âme des insultes, des douleurs et tout ce que j’avais fait de mal. Je sortis de derrière la porte et cria :
- LAISSE MA MÈRE TRANQUILLE !!!
Je déchaînas toute ma puissance autour de moi je vis les plomberie éclaté, l’eau ne formait plus qu’un avec moi... Je la maniait comme si je l’avais fait toute ma vie, je transformais cette eau en un trident pour me battre, je fonçais sur le monstres, mais celui ci me repoussa,
- Tu est encore trop faible et trop jeune, graine de dieu...
Je me débattais mais je n’arrivais pas à me sortir de son emprise, je fit alors quelque chose de dangereux, je déchaînas une tempête dans le salon, la puissance fut-elle qu’il alla s’embrocher sur une des armures du salon, tout s’envolait, les tapis, les tables, la nourritures, tout ! Le monstres s’enfuit en sautant par la fenêtre et je me jura de me retrouver. La tempête ce calma et j’allai voir ma mère, un dard noir et pointu transperçait sa poitrine, son pouls battait encore mais faiblement, elle me dit avant de mourir :
- Je t’aime…
Ce furent ces derniers mots avant l’ultime voyage, trop de questions sans réponses, j’avais l’impression que ma tête allait exploser, je vis ma grand-mère partir sans me dire au revoir, je vis le dégoût quelle portait à mon égard en la regardant et j’en fut blessé, très blessé… Sans pouvoir me pardonner je vouais un profond dégoût à ma personne, j’avais été incapable de protéger ma famille, il ne me restait plus qu’à mourir ! Je me dirigeait vers la chambre de ma mère pour aller prendre le pistolet quelle cachait sous son lit, en soulevant le matelas je vis son journal et je me dit : Pour avoir des réponses pourquoi ne pas le lire ?
Je l’a lut a peux près toute la nuit et je compris qu’une seul chose que mon petit cerveau pouvais traité (n’oublions pas que j’avais 5 ans à l’époque ^^).
Vous vous demander sans doute comment je pouvais lire à cette âge ? Tous simplement car j’avais été déclarer précoces et lire ne me posais donc aucun problème (j’appris ensuite que j’étais l’un des rares demi-dieu à ne pas être dyslexique).
En état de somnolence avancer, je me dirigeait vers le grenier et fit ce que ma mère voulait, je pris les deux paquets et ouvrit le plus gros, dedans il y avait une lettre deux autres chose emballé et une carte de visite. La lettre disait :
Mon cher fils, si tu lis cette lettre c’est que je ne suit certainement plus de ce monde, sache que je t’aime plus que tout… Dans les deux autres paquets tu trouveras des armes en bronze céleste pour te sauver dans ta quête vers l’Hôtel et la carte de visite qui t’indiquera ou aller, ou chercher… Dans le dernier paquet il y auras une lettre que tu devras remettre au directeur de l’Hôtel, tu ne pourras pas la lire et je te déconseille de l’ouvrir.
Je t’aime mon fils et je t’aimerais toujours,
Ta chère mère.

Après cette intervention sentimental je fis ce qu’on avait répété des millions de fois je caressa la carte de visite, pour commencer ma quête, je devais prendre le ferry direction New-York. Seul petit problème le coût du voyage et comment en tant que mineur je pourrais y aller, je décidait donc de demander à ma Tante de m’y emmener.
Ensuite, j’ouvrit le deuxième paquet et je vis une petite pierre argenté avec une note de ma mère, cela me fit mal de lire son écriture :
Voilà une hématite qui ce transforme en faux et en fouet de bronze céleste pour détruire les monstres. Caresse là et elle se transformeras en ce que tu à le plus besoins.
Le deuxième pacquait contenait une note semblable :
Voilà une arbalète en bronze céleste, elle peut aussi bien te servir dans un corps à corps que dans un combat à distance, pour la rendre moins visible elle se transforme en bracelet en émeraude quand tu la tapote deux fois et inversement pour l’activer.
J’étais fin près à partir. Je me rendis chez tente Tiana et elle m’offrit un billet sur un paquebot après que je lui ai raconté l’histoire.
Le voyage sur le bateau ce passa sans problème mais Tiana restait silencieuse et hermétique à mes question, elle ne voulait rien me dire…
En arrivant au port de New-York, elle me laissa descendre et dit :
- Bonne chance...
Et elle partit ainsi sans un au revoir. Je dérivais dans les rues de cette ville inconnue et si éloignée de ma belle ville de Londres… Je regardais les gens faire leurs footing ou encore les commerçants arnaquer les pauvres touristes… Je demandais à plusieurs personnes mon chemin et me répondirent gentiment jusqu’à cette homme, mystérieux… Cette en qui plus tard j’allais voué une confiance aveugle… Il me répondis donc :
- Pourquoi veut tu y aller ?
- Ma mère avant sa mort et ma tante mon dit que là bas je trouverais les réponses à mes questions et qu’on me protégerais….
-T’a de la chance d’être tomber sur moi et pas sur un monstre petit, à l’avenir sois plus méfiant. Moi c’est Jack, je suis un satire ?, dit-il chaleureusement.
- Alec fils de…. Je sais pas quoi, dis-je désolé.
- Pas grave petit, dit-il gentiment, viens je t’emmène voir l’oracle !

C’est ainsi que ce déroula la première partie de ma vie de demi-dieu.

Code du règlement : Pas besoins je suis la puissance éwè
MON PARRAIN / MA MARRAINE  : Nop ^^


Je possède bien sûr le titre du plus jeune arrivant de la colonie ! Je suis arrivé à 6 éwè ^^



Codage by Alec surMaelstrom


Voir le profil de l'utilisateur
Prezz d'Alec, le meilleur admin :D
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Admin] Améliorations ForumActif
» [vidéovocale] Comment devenir admin ?
» Votre meilleur trade et votre pire!
» La meilleur façon de se reposer pour un feignant, c'est de travailler [ En cours ]
» Ryan Bradford ► Devenir meilleur ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maelstrom :: Avant de jouer :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: